Communiqué de la première assemblée générale des précaires de la culture

Pour en finir avec le nivellement par le bas des contrats précaires! 


Nous, salarié.e.s en contrat précaires du secteur de la Culture, nous sommes réuni.e.s en assemblée générale ce lundi 27 janvier 2020.
En généralisant le travail précaire et en restreignant peu à peu l’accès à l’assurance chômage, le gouvernement crée depuis des années les conditions qui nous conduiront à accepter n’importe quel travail pour n’importe quelles conditions. Les jeunes et les étudiant.e.s seront les premiers.ères touché.e.s. Le contexte de mobilisation de la réforme des retraites est l’occasion de mettre à l’ordre du jour la question de la précarité, de discuter de nos conditions d’emploi et d’élaborer nos propres revendications. Nous ne voulons pas seulement une retraite, nous voulons aussi une vie digne dès maintenant, avec des salaires plus élevés et de meilleures conditions d’emploi.
Le secteur de la Culture, comme tous les services publics, est touché par les réformes néo-libérales mises en place depuis des années par les gouvernements successifs. Les contrats précaires s’y généralisent. En plus de cela, plusieurs décrets viennent en ce moment durcir les conditions d’accès à l’assurance-chômage entre deux contrats pour toutes celles et ceux qui ne bénéficient pas d’un emploi sur le long terme. Alors qu’il est déjà difficile de trouver un emploi en CDI correspondant à sa qualification, il faudra désormais avoir travaillé 6 mois à temps plein, soit 910 heures, pour avoir droit à l’assurance-chômage, et les indemnités vont baisser pour 1,3 millions de chômeurs.ses à partir du mois d’avril 2020. En plus de tout cela, le coût des transports à Paris prend une part non négligeable de nos salaires. Celles et ceux qui travaillent moins de 24h par semaine n’ont pas droit au remboursement du pass Navigo à 50%, alors qu’un abonnement annuel plein tarif coûte plus de 800€ pour une année.

Nous appelons toutes et tous les précaires de la culture à:
-Rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites en étendant la grève sur leurs lieux de travail et à participer et organiser des actions destinées à visibiliser la mobilisation
-A soutenir les autres secteurs en lutte (cheminot.e.s, agent.e.s de la RATP, personnel de l’éducation…) et à se coordonner avec eux.

Au-delà du retrait de la réforme des retraites, nous exigeons:
-L’augmentation du smic à hauteur de 1700€ par mois
-Le retrait des décrets sur l’assurance-chômage
-La fin de l’utilisation abusive de tous les contrats précaires : vacation, CDD, contrats de projet
-La titularisation des postes de CDD et l’ouverture des mêmes droits que les fonctionnaires (congés payés, pass Navigo remboursé à 50%, meilleure majoration du dimanche, des jours fériés et des heures de nuit…)
-La fin de toute forme de privatisation et de sous-traitance dans les lieux de la Culture: réinternalisation des services effectués par des entreprise de sous-traitance (restauration, ménage, vestiaires…).


Nous exprimons notre soutien sans faille aux cheminot.e.s et agents de la RATP et à tous les secteurs en lutte. Étendons la mobilisation pour que celle-ci débouche sur une grève générale qui soit en capacité de faire plier le gouvernement pour faire aboutir nos revendications!


Pour nous contacter: precairedelaculture@gmail.com
Pour signer l'appel, merci d'indiquer (dans le formulaire) :
- vos NOM et Prénom
- le nom de l'institution où vous travaillez ou vous avez travaillé
- la commune et le département

(la mise à jour des signataires listés ci-dessus n'apparait pas en temps réel, un peu de patience avant que votre signature soit prise en compte. Merci de votre compréhension).


Inscrivez-vous à la liste de diffusion Précaire de la culture en lutte 

Infos (AG, Actions...)

Le lundi 10 février

Deuxième AG des précaires de la culture

Salle Francisco Ferrer de la Bourse du Travail de Paris

Contact

precairedelaculture@gmail.com

arrow_upward